Contenu principal

Accidents d’animaux sur l’alpage – qui paie le vol de sauvetage?

Comme chaque année, les vaches, veaux et autres animaux de rente retournent à l’alpage. Et cette année aussi, ils tomberont malades ou auront un accident sous l’effet des forces de la nature ou à cause du manque de clôtures.

Le défi est souvent d’amener l’animal en plaine au plus vite et, dans le pire des cas, de récupérer l’animal mort. Le sauvetage dans des zones peu praticables est compliqué, il est en outre souvent nécessaire de faire appel à un hélicoptère. La question suivante se pose donc: les frais de vol doivent-ils être payés de sa propre poche, ou une assurance les prend-elle en charge?

Lorsqu’un animal est touché par la foudre ou qu’il tombe par exemple d’un rocher en raison de fortes intempéries, l’assurance incendie et éléments naturels du détenteur de l’animal prend en charge l’ensemble des frais de sauvetage et, le cas échéant, d’évacuation, donc également les éventuels frais de vol. Toutefois, ceci s’applique uniquement si un événement naturel a été enregistré au moment en question (p. ex. des rafales de vent de plus de 75 km/h ou de la foudre). La couverture est valable toute l’année sur l’exploitation et durant l’estivage à l’alpage. Il est aussi possible d’assurer le bétail par l’intermédiaire de l’assurance bétail (si elle a été conclue) ou d’une assurance animaux auprès d’une société privée. En règle générale, les frais d’évacuation du cadavre de l’animal ne sont toutefois couverts que par une assurance complémentaire spéciale.

En tant que détenteur d’animaux, cela vaut donc la peine de souscrire l’affiliation à la Rega «Agriculteurs» ou «Famille» pour CHF 80.00. En effet, si des assurances ou d’autres tiers soumis à l’obligation de verser des prestations ne prennent pas en charge, ou seulement en partie, les frais de sauvetage d’animaux de rente (aussi de petits animaux tels que moutons, chèvres, mulets, etc.) blessés, malades ou morts, la Rega peut exempter les frais de vol jusqu’à la prochaine route ou place atteignable avec un autre moyen de transport.

Les agricultrices et agriculteurs qui font estiver leurs animaux ont par ailleurs avantage à ce qu’un professionnel vérifie leur situation d’assurance. Les conseillers des agences de conseil en assurances agricoles, qui sont rattachées aux chambres cantonales d’agriculture, ou le service de conseil d’Agrisano à Brugg se tiennent volontiers à votre disposition pour cela.

Thomas Hauri
Fondation Agrisano