Contenu principal

Désalpe: gare aux vaches qui s’écartent du cortège

À la fin de l'été et en automne, les armaillis et leurs troupeaux magnifiquement décorés redescendent des alpages vers la plaine. Cette tradition attire chaque année une foule de spectateurs.

Un beau jour, empruntant la même route que la désalpe, la famille Untel se retrouve nez à nez avec le cortège. Le conducteur arrête le véhicule sur le bas-côté pour laisser passer les vaches. Alors que les vaches défilent le long de la voiture, une vache curieuse penche sa tête sur le capot sans prendre garde à la cloche attachée autour de son cou. Un bruit sourd retentit, et voilà que l’aile de la voiture est toute cabossée.

L’armailli, tout de suite arrivé sur place, sait qu'une réparation coûtera cher. Tant mieux pour lui, il est assuré comme il faut. D’une poignée de main, il promet d’annoncer le sinistre à son assurance. Les choses se corsent lorsque l’assurance s’occupe du traitement du sinistre. En effet, la compagnie va vérifier si le détenteur responsable de l’animal disposait d’une assurance responsabilité civile d’entreprise au moment du sinistre. Si tel est le cas, le sinistre est en principe couvert. Des investigations ont ensuite lieu pour déterminer le déroulement précis de l’incident. Si la famille a stationné son véhicule sur le bas-côté et en est sortie en veillant à retirer la clé de contact, l’intégralité du dommage, déduction faite de la franchise, est prise en charge par l’assurance responsabilité civile d’entreprise du détenteur. Par contre, si la famille est restée dans le véhicule et que ce dernier n’était qu’à l’arrêt (clé dans le contact, climatisation ou radio en marche, feux ou clignotants allumés, etc.), c’est alors la responsabilité causale aggravée prévue par la loi sur la circulation routière qui s’applique: le détenteur du véhicule doit assumer, même sans la moindre faute de sa part, entre 40 et 60 % des frais occasionnés. S’il dispose d’une casco complète, il peut annoncer le sinistre à son assurance et ne déboursera que la franchise convenue de sa propre poche.

Conseils pour la désalpe: Faire appel à un effectif suffisant d'accompagnants bien instruits; se montrer très vigilant si des véhicules sont en stationnement et éviter que les animaux s'en approchent, ou éloigner doucement les animaux; vérifier la couverture de l’assurance responsabilité civile d’entreprise.

Le personnel des agences de conseil en assurances agricoles, qui sont rattachées aux chambres cantonales d’agriculture, ainsi que le service de conseil de l’Agrisano à Brugg, se tiennent à votre disposition pour vérifier votre couverture d’assurance.

Thomas Hauri
Fondation Agrisano
Tél. 056 461 78 78