Contenu principal

Lunettes et lentilles de contact: que prend en charge la caisse-maladie?

Les lunettes ne sont pas seulement un accessoire: c’est presque toujours une nécessité. Pourtant, l’assurance obligatoire ne prend plus aucuns frais à sa charge pour les adultes, car une vision défaillante n’est pas considérée comme une maladie.

Une diminution de l’acuité visuelle liée à une maladie constitue une exception. Imaginons que cette diminution soit due à un diabète, ou qu’elle fasse suite à une opération oculaire, comme la cataracte. À ce moment-là, l’assurance de base prend à sa charge 180 francs par verre correcteur de l’aide visuelle prescrite par le médecin.

À l’inverse, les enfants sont soumis à un autre régime, car ils ont souvent besoin de nouveaux verres. Dans leur cas, l’assurance obligatoire participe à raison de 180 francs par année aux coûts des verres de lunettes ou des lentilles de contact jusqu’à leurs 18 ans révolus. À cet effet, une prescription ophtalmologique est obligatoire, sans quoi l’assurance ne rembourse rien.

La plupart du temps, les assurances complémentaires participent aussi aux frais de nouveaux verres de lunettes. L’assurance complémentaire AGRI-spécial d’Agrisano prend à sa charge, outre de nombreuses autres prestations, jusqu’à 200 francs tous les deux ans pour les verres de lunettes ou les lentilles de contact, même sans ordonnance. Cette prestation vous est aussi assurée si vous achetez vos lunettes à l’étranger pour des raisons économiques.

Les agences de conseil en assurances agricoles, qui sont rattachées aux chambres cantonales d’agriculture, ainsi que le service de conseil d’Agrisano à Brugg se tiennent à votre disposition pour toute question en lien avec l’assurance de base et les assurances complémentaires Agrisano.

Peter Fluder
Responsable Communication et Services Centraux
Agrisano