Contenu principal

Médicaments importés: attention, danger!

En juin 2022, l’action mondiale contre le commerce illicite de médicaments en ligne s’est déroulée pour la 15e fois.

Coordonnée par Interpol, elle a réuni 94 pays. En l’espace d’une semaine, elle a permis de confisquer trois millions de médicaments falsifiés ou illégaux. La Suisse participe à cette semaine d’action depuis de nombreuses années.

Swissmedic et l’Office fédéral de la douane et de la sécurité des frontières (OFDF) ont contrôlé 948 envois contenant des médicaments ou produits de dopage. Deux tiers des envois illégaux contenaient des médicaments contre l’impuissance, qui dominent le marché illégal en ligne depuis des années. 231 des 948 colis contrôlés ont été confisqués. Les stimulants de la fonction érectile provenaient en grande partie de Hong Kong. Les stupéfiants confisqués ont été déclarés aux autorités; des procédures pénales ont été ouvertes.

Ces médicaments illégaux sont vendus par des criminels organisés de manière professionnelle au sein de réseaux internationaux. Les faux médicaments sont généralement fabriqués dans les pays asiatiques, l’Inde étant le premier producteur de contrefaçons de stimulants de la fonction érectile. Ces produits arrivent en Suisse par le biais de canaux de distribution tortueux et illégaux. Grâce à l’excellente collaboration qu’elles ont mise en place, les autorités sont en mesure de signaler à leurs personnes de contact sur place d’où proviennent les médicaments illégaux, afin que des mesures soient prises à l’encontre des opérateurs non autorisés.

Ces médicaments illégaux représentent un danger pour la santé, et les fabricants le savent bien. La plupart d’entre eux ne contiennent aucun principe actif ou une quantité inférieure à ce qui est indiqué, sans parler d’éventuelles substances non déclarées. Ne vous procurez vos médicaments qu’auprès de sources sûres telles que les pharmacies, les drogueries, les cabinets médicaux, les hôpitaux ou encore auprès de pharmacies contrôlées et autorisées qui vendent par correspondance. Les médicaments et préparations comprenant des substances dangereuses pour la santé représentent un risque non calculable. Enfin, les médicaments importés ne sont pas pris en charge par les assurances maladie.

Peter Fluder
Responsable Communication et Services Centraux
Agrisano