Contenu principal

Primes 2021: la compensation des risques pénalise le secteur agricole

À l’heure actuelle, l’ensemble des dépenses du secteur suisse de la santé dépasse de loin 82 milliards de francs, dont 32 milliards proviennent de l’assurance obligatoire des soins (AOS).

À elle seule, la Caisse-maladie Agrisano SA a versé 416 millions de francs au titre des prestations de l’AOS en 2019. Elle a dû payer 63 autres millions au titre de la compensation des risques. En glissement annuel, ce montant a connu une nette hausse. Agrisano a même dû verser 56 millions de plus que l’an passé aux fournisseurs de prestations (hôpitaux, médecins, laboratoires, etc.).

Pour cette année et la suivante, le Centre de recherches conjoncturelles (KOF) de l’EPFZ prévoit une nouvelle augmentation des dépenses de santé, une charge supplémentaire qui sera forcément reportée sur les primes des assurés. Cependant, le KOF a récemment indiqué que la crise du coronavirus n’était pas à l’origine de cette augmentation. À l’échelle nationale, il ne faut s’attendre ni à une hausse marquée, ni à une réduction massive des coûts. Le coronavirus a tout au plus entraîné des variations entre les différents groupes de coûts. La nouvelle augmentation des dépenses de santé découle plutôt de la hausse générale qu’ont connue une fois de plus les coûts des traitements ambulatoires, aussi bien dans les hôpitaux que dans les cabinets médicaux. Cette hausse tient au fait que les assurés sollicitent toujours plus de prestations, et ce, au grand dam des assurés Agrisano. En effet, la population agricole ne consulte les médecins que lorsque c’est vraiment nécessaire. La compensation des risques, qui grèvera davantage les primes d’Agrisano en 2021, atténue de plus en plus les effets positifs de l’attitude responsable des assurés. En d’autres termes, les caisses comme Agrisano, ou plutôt leur collectif, se retrouvent pénalisées pour leur comportement responsable. Ainsi, Agrisano n’aura elle non plus d’autre choix que d’ajuster ses primes en 2021.

D’ici au 31 juillet, les caisses-maladie doivent soumettre leurs primes pour 2021 à l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). Selon le KOF et le service de comparaison en ligne Comparis, il faut s’attendre à une hausse moyenne des primes de 3 pourcent dans toutes les caisses de Suisse. Le conseil d’administration de la Caisse-maladie Agrisano SA vient de fixer les nouvelles primes. Les caisses devront attendre l’automne pour les rendre publiques, une fois qu’elles auront reçu l’aval de l’OFSP. L’ampleur des ajustements différera sensiblement en fonction des franchises, des modèles d’assurance et des régions. Il est plus que certain que les autres caisses-maladie devront elles aussi ajuster leurs primes. En dépit d’une hausse mesurée de ses primes, Agrisano fera encore partie des caisses les plus avantageuses dans de nombreuses régions de Suisse, surtout parce que les primes des assurances complémentaires demeureront inchangées.

Christian Scharpf
Directeur
Tél. 056 461 71 11